2024, MADAME LA FRANCE

Création 2018 – une comédie

« Quel est le théâtre […] qui puisse se targuer d’avoir un répertoire capable d’adopter la sincérité fruste des passions populaires, la liberté de jugement de la place publique, capable d’abandonner la servilité, d’acquérir un langage accessible au peuple, de deviner les passions de ce peuple, de toucher les cordes de son cœur? » (Vsevolod Meyerhold).

 
OBJECTIF :

Écrire une dystopie, un récit de fiction dépeignant une société imaginaire organisée de telle façon qu’elle empêche ses membres d’atteindre le bonheur.

Oser dire nos peurs ! Oser les nommer ! Oser dire que l’humain continue de se repaître de la peur de l’autre, irrémédiablement. Nous voulons montrer la farce de notre monde, créer une fête sereine, violente et drôle !

 

SYNOPSIS :

2024, un village en France/un quartier de France : un système de surveillance omniprésent permet de connaître les actes déviants. Officiellement, le peuple unanime vit dans le bonheur sans poser de questions. «Un permis à point de droit à la citoyenneté» a été mis en place. Des consignes de «comportement à adopter» pour gagner ou conserver ses points sont criés chaque jour sur la place du village par un «rapporteur». Tout comportement déviant, acte de résistance ou non-participation au règlement de la cité, est pénalisé par la perte de points. Tout citoyen qui atteint zéro point est passible de bannissement.

 

NOTES D’INTENTION :

Quiproquos, situations d’une drôlerie insolite, férocité des rapports entre les personnages, «vacheries» incessantes, mufleries impitoyables… querelles de voisinage qui dégénèrent… cas de consciences… Des histoires différentes se tissent et se croisent.

La société nous apparaît comme une mosaïque d’univers inégaux et imperméables les uns aux autres, dont on nous cache le fonctionnement. Pour la raconter, tenter d’en faire comprendre les ressorts, nous choisissons de la recréer. Nous voulons réinventer des règles du jeu qui dévoilent la réalité quotidienne en la montrant non pas familière et immuable, mais étonnante et mouvante.

Pour cette nouvelle création, Les Féron’arts nous accueillerons une nouvelle fois en résidence de création. Nous recherchons des partenaires, n’hésitez pas à nous contacter.

MISE EN SCÈNE: CAROLINE PANZERA

SCÉNOGRAPHIE ET INVENTIONS: VINCENT LEFEVRE

CRÉATION MUSICALE: MATHIEU BOCCAREN

LUMIÈRES: VICTOR ARANCIO

COLLABORATEURS ARTISTIQUES: Lauren Houda Hussein (Théâtre Majâz) et Charles Vairet (ATLAST)

AVEC: CHARLOTTE ANDRES, SHEILA MAEDA, NADIA REEB, CÉLINE BROUDIN, VINCENT LEFEVRE, OUAMOUROU MEÏTE, PATRICE RIERA, RAOUF RAÏS, HAROLD SAVARY

COSTUMES: SARA BARTESAGHI GALLO

CONSTRUCTION: PHILIPPE GAULIARD

MASQUES: CÉLINE BROUDIN